Les 8 Types de Romans Policiers expliqués Simplement

Dans ma quête continue pour comprendre les différents genres de fiction, j’ai jeté mon dévolu cette fois sur l’un de mes genres préféré : le roman policier, aussi appelé polar.

Qu’est-ce qu’un roman policier ? Eh bien, les romans policiers incluent généralement un ou plusieurs auteurs de crime – les « méchants » – qui ont commis un acte immoral ou illégal et un protagoniste – le « gentil » – qui essaie de les traduire en justice.

Mais il existe quantité de sous-types de romans policiers, que je vais vous disséquer tout au long de cet article, avec quelques recommandations de lecture à l’appui ! 😉

Notez qu’un roman peut appartenir à plusieurs de ces sous catégories à la fois.

C’est parti !

Sommaire

    Le Roman d’énigme : Le type de roman policier classique

    Le roman d’énigme, appelé aussi roman de détection ou whodunit, est la forme la plus classique du roman policier.

    Dans le whodunit, la quête de l’identité du coupable est au coeur du récit, révelée en apothéose dans les toutes dernières pages du roman. Des indices sont dissiminés tout au long du récit, des récits qui très souvent incriminent au premier abord un certain personnage, mais qui n’est en fait pas le vrai tueur.

    Ce qui rend la révélation finale d’autant plus renversante car ces même indices incriminent parfaitement le vrai tueur, qui très souvent aura échappé au lecteur.

    En principe, le lecteur doit disposer des mêmes indices que l’enquêteur et donc des mêmes chances que lui de résoudre l’énigme, l’intérêt principal de ce genre de romans étant de pouvoir y parvenir avant le héros de l’histoire.

    La structure de l’énigme et sa résolution sont donc les facteurs prédominants du roman de détection.

    L’enquête est fréquemment menée par un détective amateur plus ou moins excentrique, par un détective semi-professionnel, voire par un inspecteur de la police officielle.

    Parmi les romans policiers de type roman d’énigme, on a bien sûr la bibliographie complète d’Agatha Christie. La série des « Hercule Poirot » et des « Miss Marple » constitue l’archétype même du roman de détection.

    Les Sherlock Holmes font également partie de cette catégorie.

    Comme recommandations de roman d’énigme, je vous recommande « Ils étaient dix » et « Une étude en rouge« .

    Le Howcatchem : Le roman d’énigme inversé

    La plupart des romans policiers sont souvent soit des whodunit soit des howcatchems.

    Dans le whodunit, la quête de l’identité du coupable est au coeur du récit, révelée en apothéose dans les toutes dernières pages du roman.

    A l’inverse dans les howcatchems, l’identité du coupable est connue du lecteur depuis le début, l’intérêt consiste donc à voir de quelle manière l’enquêteur parvient à la découvrir.

    Il existe aussi des variantes du howcatchem où l’enquêteur essaie de découvrir le modus operandi du crime. Comment le criminel s’en est-il pris pour commettre son crime ?

    Il peut également y avoir des énigmes subsidiaires, telles que la raison pour laquelle le crime a été commis, et elles sont expliquées ou résolues au cours de l’histoire.

    Comme recommandation de livre du genre roman policier de type howcatchem, je vous recommande « Mr Mercedes » de Stephen King.

    Le Thriller : Le Genre de Roman Policier qui vous fera frémir

    Le thriller est un sous-genre du roman policier (mais pas toujours, tout thriller n’est pas un roman policier). Il est aussi appelé roman à suspense.

    Le thriller est souvent confondu avec le Polar, qui n’est qu’une autre appellation du roman policier. Comment reconnaître un thriller?

    Dans le thriller, le danger est palpable.

    Le thriller se caractérise par une très forte tension narrative, une ambiance lourde et beaucoup de suspense voire de la violence. Le but des thrillers est clairement de vous faire frémir et de vous empêcher de fermer l’oeil la nuit.

    Les thrillers sont souvent liées à des histoires policières, mais diffèrent par la structure de leur intrigue. Dans un thriller, le héros doit contrecarrer les plans d’un ennemi.

    Alors qu’une histoire de meurtre serait habituellement gâchée par la révélation précoce du tueur, le méchant d’un thriller est généralement connu depuis le début. Les thrillers se déroulent aussi à une plus grande échelle que dans les films ou romans policiers qui se concentrent souvent sur un seul meurtre : il s’agit de tueries en série ou de masse, de terrorisme, d’assassinat ou de renversements de gouvernements.

    L’un des meilleurs livres français de cette catégorie est « Glacé » de Bernard Minier, auteur auquel nous avons d’ailleurs consacré un article.

    Le très célèbre « Le silence des agneaux » de Thomas Harris fait également partie de cette catégorie. C’est le second livre publié de la saga « Hannibal Lecter ». Pour plus d’informations sur l’ordre de l’article, je vous recommande de lire l’article dédié à ce sujet.

    Le Roman Noir

    Honnêtement, c’est le type de roman policier que j’ai le plus de mal à cerner donc je vais me contenter de vous citer le passage Wikipedia.

    Le roman noir peut être à la fois considéré comme un sous-genre ou une sous-catégorie appartenant au roman policier qui regrouperait le roman d’énigme et le roman à suspense (thriller), mais aussi comme un genre à part entière possédant ses propres critères génériques.

    Le roman noir semble difficile à définir du fait de sa structure instable et ses diverses variations dans le temps1. Cependant on peut relever certains éléments récurrents qui le caractérisent : un univers violent, un regard tragique et pessimiste sur la société, un fort ancrage référentiel et un engagement politique ou social.

    Le roman d’espionnage

    Les roman d’espionnage est un genre de roman policier étroitement lié aux thrillers qui inclue spécifiquement un espion comme protagoniste et dont la trame tourne autour du monde des espions et des agents secrets.

    Ces romans ont souvent pour trame historique le cadre géopolitique contemporain et exploitent des éléments de l’actualité au moment de leur parution.

    Les romans d’espionnages sont souvent partagés entre deux écoles : ceux qui se veulent réalistes (et qui sont souvent écrits par d’anciens espions) et ceux qui se veulent fantaisistes.

    Parmi les romans d’espionnage de type fantaisistes, on a bien sûr la série des James Bond, le plus célère des agents secrets de fiction. L’antithèse de James Bond, c’est George Smiley, le personnage principal de la série éponyme écrite par John le Carré.

    Je vous recommande donc un livre de chacun de ces deux personnages à savoir « Casino Royale » pour James Bond et « L’Appel du mort » pour George Smiley.

    Le Roman Judiciaire : Le Sous-Genre du Roman Policier pour les fans de Justice

    Le thriller juridique ou le roman judiciaire est également lié au roman policier.

    Le système judiciaire occupe toujours une partie importante dans ces œuvres, étant parfois quasi-personnifié.

    Le thriller judiciaire commence généralement son activité avec la procédure judiciaire qui suit la clôture d’une enquête, ce qui apporte souvent un oeil nouveau sur l’enquête, conduisant souvent à la trame principal.

    Le résultat final étant très souvent différent de celui initialement conçu par les enquêteurs.

    Dans le thriller judiciaire, les procédures judiciaires jouent un rôle très actif, pour ne pas dire décisif, dans l’aboutissement d’une affaire à son ultime solution. Erle Stanley Gardner a popularisé le roman judiciaire au XXe siècle avec sa série Perry Mason.

    Les auteurs contemporains de thrillers juridiques sont Michael Connelly, Linda Fairstein, John Grisham, John Lescroart, Paul Levine, Lisa Scottoline et Scott Turow.

    Je vous recommande « Les égouts de Los Angeles » de Michael Connelly et « Le droit de tuer » de Grisham.

    Le Roman policier historique

    Le roman policier historique est un genre romanesque, appartenant au roman policier, qui associe une enquête policière ayant pour arrière-plan une époque historique particulière (Grèce antique, Moyen Âge, Premier Empire, Belle Époque…) ou une civilisation ancienne et une intrigue mêlant généralement des événements et des personnages réels et fictifs.

    C’est souvent un whodunit mais qui se déroule dans le passé où dont l’intrigue tourne fortement autour du passé.

    « Da Vinci Code » de Dan Brown fait partie de cette catégorie.

    Comme autres romans policiers de type historique que nous avons déja traité sur le blog, on peut citer :

    Le roman policier de terroir

    Le polar de terroir, aussi appelé polar régional ou roman policier du terroir, est un sous-genre du roman policier français dont la tendance éditoriale et lectoriale tend à augmenter depuis quelques années. Généralement édité par de petites maisons d’édition régionales, il cherche à valoriser avant tout la région ou le territoire dans lesquels son intrigue est ancrée.

    Même si chaque région a ses auteurs, plus ou moins connus, certains écrivains ont acquis une certaine célébrité dans l’exercice du genre. L’auteur de best-seller Michel Bussi s’est d’abord illustré dans le polar de terroir en situant ses intrigues en Normandie.

    close

    Hey salut l'addict des livres 👋
    Ravi de vous voir sur le blog !

    Inscrivez-vous pour recevoir des recommandations de livres de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

    Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.