7 Romans Islandais A lire en 2022

L’islande, petit pays insulaire de 364.000 habitants du nord de l’Europe, est l’un bastion un peu méconnu de la littérature. Sauf pour les amateurs de thrillers pour qui c’est un secret de polichinelle : les auteurs de pays du Nord ont un talent sans pareil pour faire frémir !

Les guides de voyage sont certainement le premier choix en matière de livres pour découvrir un pays mais les romans ne sont pas mal non plus, ceux-ci pouvant offrir des indices contextuels sur la culture, l’histoire et le mode de vie d’un pays.

Cela est d’autant vrai pour les livres écrits par des auteurs islandais, tant ces derniers brillent par la qualité de leur plume. L’Islande est une nation célébrée dans le monde entier pour son storytelling. Les récits et les contes folkloriques sont profondément ancrés en Islande, il n’est donc pas surprenant que les livres islandais soient parmi les meilleurs en la matière.

Si vous souhaitez vous initier à la littérature islandaise, alors vous êtes au bon endroit.

Dans cet article, je vais vous présenter 7 romans islandais à découvrir.

Promis, il n’y aura pas que des romans policiers, un genre que j’affectionne particulièrement et dont les auteurs islandais excellent. Mais une chose est sûr : tous ces livres se passent en Islande.

Sans plus tarder, rentrons dans le vif du sujet.

Sommaire

    Miss Islande

    Le père d’Hekla l’a nommée d’après un volcan. Quatre ans après sa naissance, le volcan qui lui a donné son nom est entré en éruption et son père obsédé par le volcan a emmené Hekla dans sa Jeep pour contempler l’éruption.

    La vue du volcan en éruption attisa à jamais un feu brûlant en elle, Hekla veut plus que tout au monde être autrice.

    A vingt-et-un ans, elle quitte son village natal pour rejoindre Reykjavik, la capitale de l’Islande, afin de concrétiser son rêve.

    Mais dans une Islande des années 1960, Hekla a plus de chance d’être couronnée Miss Islande que d’être une écrivaine publiée.

    En lisant le synopsis, on s’attend à accompagner Hekla qui quitte son village isolé pour Reykjavik où elle vivra la vie d’artiste (avec les galères qui vont avec) pour finalement surmonter les obstacles et réussir à réaliser ses rêves.

    Mais « Miss Islande » n’est pas ce genre de livre.

    Miss Islande est assurément l’un des meilleurs romans islandais modernes, remportant d’ailleurs le Prix Médicis Étranger 2019.

    Miss Islande est le roman, féministe et insolent, de ces pionniers qui ne tiennent pas dans les cases. Un magnifique roman sur la liberté, la création et l’accomplissement.

    Un livre qui nous plonge dans une Islande méconnue et loin des images de cartes postales habituelles. Si vous cherchez un livre poignant et qui se passe en Islande, alors foncez lire Miss Islande.

    Les fils de la poussière : Le meilleur polar islandais ?

    On commence par l’un de mes auteurs islandais préférés, Arnaldur Indridason, à travers son livre : les fils de la poussière.

    Arnaldur est un auteur de polars, il a notamment écrit la série de livres nous narrant les péripéties du détective Erlendur Sveinsson. qui résout des meurtres et d’autres crimes. Tous les livres de cette série se passent en Islande.

    « Les fils de la poussière » est le premier livre publié de la série.

    Bien que les intrigues en elles même sont d’excellentes factures, je trouve que c’est sutout le personnage d’Erlendur lui-même qui fait tout le charme des livres. C’est un personnage plutôt attachant, on se retrouve impliqué émotionnellement à suivre son évolution au fur et à mesure des livres.

    Mais ce n’est pas tout. Bien que ses livres sont surtout connus pour être des classiques du polar islandais, on en apprend aussi beaucioup sur l’Islande, ses villes, sa culture et ses mœurs.

    À l’heure actuelle, la série du détective Elrendur compte plus d’une dizaine de livres.

    Indriðason a écrit les livres de cette série dans le désordre, certains des romans récents étant en fait des flashbacks sur les débuts et la jeunesse d’Elrendur.

    Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à lire l’article sur l’ordre de lecture des livres d’Arnaldur Indridason.

    Je sais qui tu es

    « Je sais qui tu es » est un roman paranormal, un thriller écrit par l’autrice Ysra Sigurdarodottir.

    C’est l’histoire terrifiante de trois amis chargés de rénover une maison délabrée dans un endroit éloigné en Islande.

    Seulement, ils se rendent vite compte qu’ils ne sont pas les seuls occupants de cette maison.

    Quelqu’un (ou quelque chose?) n’est pas content de leur présence.

    Pendant ce temps, un médecin enquête sur le suicide d’une femme âgée. Alors qu’il en apprend plus sur la femme, il apprend qu’elle était obsédée par son fils disparu.

    Si vous êtes un fan de Stephen King, d’Islande et des romans d’horreur, alors foncez lire ce livre. Basé sur des événements quelque peu vrais, ce roman vous réserve quelques sueurs froides.

    La femme à 1000°

    Avez-vous déjà eu une relation d’amour-haine avec un livre ?

    Si la réponse est non, alors « la femme à 1000° » sera peut être votre première expérience du genre.

    Ecrit par l’écrivain et novelliste islandais Hallgrímur Helgason, « La femme à 1 000 degrés » est l’histoire inédite d’une famille islandaise combattant pour Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale.

    C’est un roman islandais de fiction historique brutalement honnête et vil. L’histoire de ce livre se passe, bien sûr, en Islande.

    Pour vous donner un avant goût, voici un aperçu de la quatrième de couverture :

    « Il ne lui reste plus que quelques semaines à vivre dans un garage de Reykjavik, une cartouche de cigarettes, un ordinateur portable et une grenade nazie – mais elle ne s’est jamais sentie aussi bien. Elle, c’est Herbjörg María Björnsson, 80 ans. Entre le palais présidentiel islandais, la pampa argentine et Berlin bombardé, elle a vécu les pires heures de ce siècle fou, qui la rendit folle elle-même : de rage et d’amour.

    Et avant l’incinération a 1 000°, Herra, comme on l’appelle, a quelques mots à vous dire…« 

    On y découvre la jeunesse de Herra en tant qu’enfant déplacé de la guerre.

    Épuisant émotionnellement mais puissant, le personnage de Herra est vaguement basé sur la petite-fille du premier Premier ministre islandais.

    La Dame de Reykjavik

    « La dame de Reykjavik » est le premier roman de la trilogie « Hulda » de l’auteur Islandais Ragnar Jonasson.

    La dame de Reykjavik est une série particulière en bien des points.

    Tout d’abord, son protagoniste principal est à l’opposée de ce à quoi l’on s’attend généralement dans un thriller. C’est une femme dans la soixantaine, nommée Hulda, une sorte de Miss Marple à la sauce islandaise.

    La perspective de la retraite n’enthousiasme guère Hulda, une des inspectrices les plus douées de la police de Reykjavík. Comme dernière faveur, elle obtient de son patron la réouverture d’une affaire non résolue sur la mort d’une jeune Russe. Hulda n’a que quinze jours devant elle pour cette ultime mission qui va la contraindre à affronter ses propres démons.

    Si vous aimez les romans policiers, que vous êtes fan de Miss Marple d’Agatha Christie et de l’Islande, alors vous allez adorer ce livre.

    Si ce livre vous a plu, n’hésitez pas à revenir consulter l’article sur l’ordre de lecture des livres de Ragnar Jonasson afin de découvrir la suite.

    A la grâce des hommes

    « A la grâce des hommes » est l’un de ces romans islandais qui vous feront réfléchir longtemps après avoir terminé le livre.

    Basé sur une histoire vraie, Hanna Kent nous raconte l’histoire poignante de Agnes Magnúsdóttir, accusée de meutre et la dernière personne exécutée en Islande.

    Prise dans une histoire d’amour mortelle, Agnès est condamnée pour son rôle dans les meurtres sauvages de Natan Ketilsson et Pétur Jónsson à Illugastaðir en 1828.

    Dans un décor islandais dur et glacial, Agnès doit attendre son exécution dans une ferme à Kornsá où elle travaille comme servante.

    Horrifiés à l’idée d’héberger une meurtrière, le fermier, sa femme et leurs deux filles évitent tout contact avec Agnes, qui leur inspire autant de peur que de dégoût. Au fil des mois, elle devra apprendre à vivre au sein de cette famille hostile. Malgré les peurs réciproques, la violence, les préjugés, les colères et la mort annoncée.

    Et la vérité qu’Agnes voudrait pouvoir faire entendre alors que personne ne semble prêt à l’écouter.

    Sagas Légendaires Islandaises

    Les sagas Islandaises — également appelées « sagas de famille » — sont un sous-genre des sagas islandaises.

    Il s’agit de récits se rapportant aux hauts faits d’un ancêtre ayant vécu aux Xe et XIe siècles en Islande. Leurs auteurs ne sont pas connus. Les héros de ces sagas sont généralement fameux en raison des expéditions vikings qu’ils ont menées ou de leurs qualités personnelles (sens de l’amitié, talent poétique, mœurs chevaleresques, etc.).

    Le livre « Les sagas légendaires islandaises » est une compilation des meilleurs de ces récits.

    «Récits des temps anciens», les sagas légendaires (fornaldarsögur), composées en Islande aux XIIIe et XIVe siècles, brodent sur le passé mythique de l’ère viking.

    Elles donnent forme, dans un style plein de vigueur, à ces mondes magiques dont Richard Wagner ou J. R. R. Tolkien surent s’inspirer pour bâtir leurs propres univers littéraires et poétiques.

    Surgissant des âges héroïques comme les anneaux tentaculaires d’un dragon primitif, les vingt textes réunis dans ce volume constituent le fleuron d’une littérature de fantaisie sans équivalent.

    close

    Hey salut l'addict des livres 👋
    Ravi de vous voir sur le blog !

    Inscrivez-vous pour recevoir des recommandations de livres de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

    Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.