Dans Quel Ordre Lire Wallander de Henning Mankell ?

Difficile de parler de séries de polars nordiques sans mentionner la série Wallander de l’auteur suédois Henning Mankell. Série de polars sombres dont l’histoire commence avant les années 2000, la série Wallander se déroule dans une Suède en pleine réforme.

Le commissaire Kurt Wallander est le protagoniste principal de cette saga. Se démenant sans dormir dans la brume épaisse de la campagne suédoise, le commissaire perce avec une grande rationalité et froideur les histoires les plus alambiquées.

12 livres au total mettant en scène les enquêtes de Kurt Wallander ont été publiés. Comme souvent avec les séries, l’ordre de parution est différent de l’ordre chronologique des enquêtes. Alors pour ne pas se perdre et avoir une expérience de lecture optimale, un guide de lecture est nécessaire.

Avant de continuer, il est important de noter que ce polar nordique est un brin différent de ses homologues anglo-saxon.

Si vous vous attendez à voir un super flic bouillonant de charisme et d’esprit critique, vous n’êtes pas à la bonne adresse. Wallander est un homme comme tous les autres, évoluant dans son boulot, avec son lot de problèmes personnels et ses petits démons qui le hantent.

Loin de retrouver le super-héros qui parvient à tout grâce à une superbe intuition ou encore un quelque chose dont on ignore l’origine, Henning Mankell nous offre une lecture sobre avec son lot de folie, joyeuse avec son tas de triste, palpitante avec son lot de calme.

Quels sont les livres de la saga Wallander? Dans quel ordre les lire? La réponse, tout de suite.

Sommaire

    Wallander : Chronologie et Ordre de Lecture

    Les enquêtes de Wallander sont divisées en 12 livres tous traduits en français dont voici leur ordre de parution:

    1. Meurtriers Sans Visage
    2. Les Chiens de Riga
    3. La Lionne Blanche
    4. L’homme qui Souriait
    5. Le Guerrier Solitaire
    6. La Cinquième Femme
    7. Les Morts de la Saint-Jean
    8. La Muraille Invisible
    9. La Faille Souterraine et autres enquêtes
    10. Avant le Gel
    11. L’homme Inquiet
    12. Une Main Encombrante

    Néanmoins, cet ordre de parution ne suit pas l’ordre chronologique des enquêtes. Voici l’ordre chronologique de lecture que je vous recommande :

    1. La Faille Souterraine et autres enquêtes
    2. Meurtriers Sans Visage
    3. Les Chiens de Riga
    4. La Lionne Blanche
    5. L’homme qui Souriait
    6. Le Guerrier Solitaire
    7. La Cinquième Femme
    8. Les Morts de la Saint-Jean
    9. La Muraille Invisible
    10. Avant le Gel
    11. Une Main Encombrante
    12. L’Homme Inquiet
    Meurtriers sans visage
    Meurtriers sans visage
    Mankell, Henning (Auteur)
    Les Chiens de Riga
    Les Chiens de Riga
    Mankell, Henning (Auteur)
    Le Guerrier solitaire
    Le Guerrier solitaire
    Mankell, Henning (Auteur)
    La Cinquième femme
    La Cinquième femme
    Mankell, Henning (Auteur)
    Les Morts de la Saint-Jean
    Les Morts de la Saint-Jean
    Mankell, Henning (Auteur)
    La Muraille invisible
    La Muraille invisible
    Mankell, Henning (Auteur)
    Avant le gel
    Avant le gel
    Mankell, Henning (Auteur)
    Une main encombrante
    Une main encombrante
    Mankell, Henning (Auteur)
    L'Homme inquiet
    L'Homme inquiet
    Mankell, Henning (Auteur)

    Ordre de Lecture la série Wallander

    La Faille Souteraine et autres enquêtes : Le Livre par lequel commencer Wallander

    Si vous souhaitez commencer à lire les aventures du commissaire Wallander, je vous conseillerai de lire d’abord ce recueil de nouvelles en premier. Les actions se situent chronologiquement avant le début de la série. C’est une sorte de préquel à la saga.

    Bien que sorti des années après (2012 pour la version française) que la série ait débutée, La Faille Souteraine et autres enquêtes constituent le véritable début de la vie de Wallander en tant que policier. Ici, dans ce receuil de 5 nouvelles plus ou moins longues, on parcourt les débuts du protagoniste lorsqu’il est encore dans sa vingtaine.

    On a droit à une ambiance particulière, savamment rythmée pour nous faire découvrir graduellement ce jeune policier en début de carrière. Les nouvelles, différentes les unes des autres, nous permettent d’apprécier l’évolution de Wallander. Et loin de se limiter à sa vie professionnelle, on le voit aussi dans sa vie quotidienne, ce qui le rend le personnage d’autant plus attachant.

    En plus de tout ceci, Mankell offre au lecteur de temps à autre une petite digression qui fait état de la situation sociale de la Suède. On en apprend un peu plus sur la Suède, le positif comme le négatif et ce, de façon digeste.

    Un excellent point d’entrée pour quiconque souhaite lire du Wallander.

    Meurtriers Sans Visage

    Après avoir lu Les Failles Souterraines et autres enquêtes, vous pouvez maintenant pleinement commencer les aventures de Wallander avec le véritable premier tome de la saga.

    Meurtiers Sans Visage est le tout premier livre de la série et la version française a vu le jour en 1994. Oui, il n’est pas tout jeune le livre (ni le protagoniste d’ailleurs).

    L’histoire se déroule dans la petite ville de Ystad, au sud de la Suède. Non loin d’Ystad, un couple de fermier est assassiné et le seul indice possible pour mener l’enquête sont les mots murmurés de la dame avant de rendre l’âme. Mais, est-ce vraiment une bonne piste? Certainement pas, mais c’est la seule dont dispose Kurt Wallander et son équipe.

    Parrallelement, le commissaire Kurt vit une période assez difficile dans sa vie personnelle. Sa femme le quitte, sa fille l’ignore et son père l’inquiète. Il se serait bien passé de tout tracas côté professionnel. Seulement, les meurtriers ne vous demandent pas votre avis avant de commettre des forfaits.

    Obligé de concillier sa vie personnelle et sa vie professionnelle, Kurt Wallander se penche sur la piste des étrangers comme suggéré par la seule victime qui a pu laisser un indice. Mais, tout au fond de lui, une question demeure: pourquoi des étrangers, qu’auraient ils à y gagner?

    A travers ce récit, Mankell invite à une profonde réflexion sur le thème de l’immigration. La différence d’autrui, le fait que l’autre ne soit qu’étranger et le traitement qui est réservé à cette personne venue d’ailleurs.

    Plus de vingt ans plus tard, ce sujet est toujours d’actualité.

    Les Chiens de Riga

    Deuxième livre de la série en terme de parution mais troisième chronologiquement, Les Chiens de Riga poursuivent les aventures de Kurt Wallander toujours en 1991. Ce livre pose en quelque sorte les fondements de la suite de la série.

    On retrouve ici un Wallander accablé de problèmes personnels dont il est encore loin de voir le bout. Son mentor décédé, Kurt semble maintenant être le seul homme intègre à des kilomètres à la ronde. Perturbé par cette société Suédoise qu’il ne comprend plus, le policier commence à perdre ses repères.

    Mais pas le temps de s’apitoyer sur son sort. Un nouveau cas voit le jour et pas le moindre. Un canot contenant deux corps s’échoue sur les rives d’une plage en Scanie. Aucun doute ne pèse sur l’origine du canot : il est de fabrication soviétique. Pour faire avancer l’enquête, un policier de Riga viendra en renfort à ceux de Ystad. Mais à son retour dans son pays, ce policier se fera assassiner.

    Outre l’amitié qui liait Kurt au policier de la Riga, ce dernier entend bien mettre à nu les mystères de ces morts. Afin de découvrir ce qui est arrivé à ce policier dont il s’est lié d’amitié, le commissaire de police va faire une escapade en Lettonie. Seul en Lettonie, sans repères et sans personne sur qui compter, Kurt Wallander n’a pour seule arme que sa soif de justice. Menaces non voilées, mensonges et corruption.

    Tel est l’univers qui l’accueille une fois en Lettonie.

    Qu’est-ce que ce petit pays de l’est cache tant avec férocité? Découvrez le en lisant le livre !

    La Lionne Blanche

    Les événements dans ce récit se tiennent directement après ceux du livre Les chiens de Riga.

    La Lionne blanche publiée en 2005 (La version française) est le troisième tome en ordre de parution mais le quatrième en terme de chronologie.

    Nous sommes à la fin des années 91 et au début des années 92. L’apartheid vient tout juste d’être aboli. Place à un petit détour en Afrique, du côté de l’Afrique du Sud où des fanatiques s’apprêtent à commettre un attentat.

    Bien que ce soit un roman de fiction, ce livre décrit parfois des personnages réels dans une période historique trouble où le conflit règne encore. Tout commence par la disparition mystérieuse d’une jeune mère de famille dont le passé limpide, ne semble envisager aucune raison valable d’ennemis à sa poursuite.

    Mais son cadavre est retrouvé dans un puits et près de celui-ci le doigt d’un homme noir, la direction de l’enquête change.

    Commence alors pour notre commissaire Suédois une course effrénée à la quête de la vérité.

    Quel lien entre l’ex KGB, l’apartheid et un meurtre au sud de la Suède ?

    L’Homme Qui Souriait

    Kurt Wallander n’est plus que l’ombre de lui-même. Il a tué. Et cette mort le hante inlassablement.

    Dans ce quatrième numéro dans l’ordre chronologique des enquêtes, le commissaire Suédois arpente tristement la plage, songeant sérieusement à quitter la police. Il n’arrive pas à se défaire de ce sentiment de culpabilité qui le taraude. Tant que possible, il se plonge dans l’alcool et le mutisme. Mais, un ami de longue date va essayer de le persuader de résoudre une enquête. chose qu’il va refuser, déjà résigné à quitter définitivement la police.

    Monumentale erreur.

    De retour pour enfin concrétiser ses pensées, Kurt apprend que son ami a été assassiné. Comme un électrochoc, Wallander déchire sa lettre de démission et se met sur la piste de cet assassin. Cette enquête va le porter loin, très loin, plus loin qu’il ne pouvait imaginer.

    Au bout du tunnel, se tient un homme souriant, qui jamais ne se laisse départir de son sourire. Au bout du tunnel se tient quelqu’un contre qui les méthodes conventionnelles aprises à l’école de police ne fonctionnent pas. Jusqu’où notre représentant de la justice peut-il aller sans se brûler ?

    Le Guerrier Solitaire

    Place au sixième opus de la série Wallander avec Le Guerrier Solitaire. Quoique décrivant toujours une enquête du commissaire Suédois, ce tome est nettement focalisé sur l’aspect social de la société suédoise.

    Il est bien vrai que d’habitude, Mankell parle beaucoup de la Suède et de ses réalités sociales, mais ici l’intrigue principale est très souvent mise de côté pour aborder de façon plus pesante, la dégradation du train train quotidien suédois.

    On reste toujours à Ystad avec le vaillant commissaire du Sud : Kurt Wallander. Ce sixième tome (en terme de chronologie des enquêtes) a d’ailleurs reçu le Prix Mystère de la Critique en 2000.

    Dans la chaleur intenable de l’été 1994, une jeune fille s’immole par le feu dans un champ de colza. Le lendemain, un ancien ministre est tué à coups de hache. C’est le début d’une série de meurtres terrifiants. Quel est le lien entre tous ces morts ? La police d’Ystad, menée par Kurt Wallander, entame une course contre la montre pour arrêter le tueur… avant qu’il ne frappe à nouveau.

    L’intrigue est bien ficelée et l’identité du meurtrier ainsi que ses motivations complexes tiennent en haleine.

    De prime abord, il apparaît comme une sorte de justicier, car ses victimes sont tiennent plus du monstre que de l’humain. D’ailleurs, quasiment aucun des parents des victimes du tueur ne semblent être attristés par la mort de leur proche. Bien au contraire !

    Tout change lors que ce meurtrier s’en prend à Wallander et sa fille…

    La Cinquième Femme

    Écrit dans le même style que le précédent livre, La Cinquième Femme dépeint une société suédoise en pleine évolution bien que celle-ci ne soit pas forcément positive.

    Sorti en 2004, ce septième tome met avant un univers violent en particulier pour les femmes. On y retrouve un peu de tout, notamment une brève escapade vers L’Histoire du Congo belge et des mercenaires.

    Nous sommes toujours au milieu des années 90 et les meurtres semblent être à la mode, surtout s’ils sont déjantés.

    D’abord un vieil ornithologue qu’on retrouve empalé dans un fossé, ensuite un fleuriste passionné d’orchidée qui se fait étrangler et ligoter à un arbre. Finalement au tour d’un ethnologue de se retrouver noyé au fond d’un lac.

    Qu’avaient ils fait pour se faire tuer d’une façon aussi sadique ?

    Les Morts de la Saint-Jean

    Les Morts de la Saint-Jean est pour moi le meilleur livre de Henning Mankell. Et au vu de des avis dythyrambiques sur l’œuvre, je suis apparemment loin d’être la seule.

    Il est le septième tome (suivant l’ordre de parution) de la série des enquêtes du commissaire Wallander. Mais, en réalité, c’est le numéro huit sur la liste des enquêtes de cet homme dans la petite ville de Ystad. Pas d’inquiétudes, il peut être lu même si vous n’avez pas lu les autres livres de la saga.

    Les Morts de la Saint-Jean, de quoi ça parle ?

    C’est l’histoire de trois jeunes amis se retrouvent dans un bois pour jouer à d’étranges jeux de rôle. Mais à leur insu, ils sont surveillés. Avec une balle chacun, tous les trois sont assassinés. Peu de temps après, l’un des collègues de l’inspecteur Wallander est retrouvé assassiné lui aussi. Est-ce le même tueur ? Si c’est bien le même, quel lien y a-t-il entre ces deux drames ?

    Si vous aimez les polars sombres, réalistes et crédibles, alors vous allez adorer les morts de la Saint-Jean.

    La Muraille Invisible

    Un meurtre, deux coupables qui avouent et l’affaire semble bouclée. C’était sans compter sur cette main invisible qui tire les ficelles dans l’ombre.

    Ce neuvième livre de la saga met en scène une enquête qui semble gagnée d’avance. Bien sûr, tout est illusion.

    Au fil des pages, l’histoire du chauffeur de taxi tué par deux adolescentes se complexifie donnant naissance à complot d’une ampleur inimaginable.

    En somme, le commissaire est toujours le même et fidèle à sa ligne de conduite : il va obstinément chercher la vérité qui se cache derrière ces histoires. Mais, au fur et à mesure que l’histoire avance, Kurt Wallander se rapproche plus de l’anti-héros que du véritable héros.

    Néanmoins, un mystère réside au cœur du récit : Comment vaincre cette muraille invisible qui paraît insignifiante mais qui est bien plus puissante qu’on ne l’imaginait?

    Avant Le Gel

    Et nous voici au dixième roman de la série. Publié en 2006 pour la version française, l’aventure narrée au cours de « Avant le gel » n’a plus pour point focal Kurt Wallander mais sa fille.

    Papa Wallander accueille contre son gré sa petite protégée au sein de la police de Ystrad. Linda Wallander fraîchement sortie de l’école de police a demandé à être mutée dans la même zone que son père qui bien sûr n’approuve pas cette décision. Déjà aussi obstinée et irascible qui son père, Linda va s’élancer dans sa première enquête, enquête qui lui fera voir la noirceur du cœur humain. N’empêche que son père soit présent et mène sapropre enquête en parallèle.

    Les meurtres sont violents, les motifs méconnus et les enquêteurs toujours prêts à se battre pour résoudre le mystère le plus rapidement possible. Cette fois, c’est différent, on touche à l’occultisme, aux sacrifices animaliers et littéralement aux pratiques occultes.

    Mankell frappe fort avec ce tome. Un magnifique ouvrage qui pousse au questionnement sur la foi, les idéaux, la mort, la famille et bien-sûr la société.

    Une Main Encombrante

    Nous voici à l’avant-dernier livre de la série, mais normalement le dernier en terme de parution.

    L’été est passé et l’automne s’installe, doucement avec ses pluies et ses vents. Avec le sentiment d’être au bout du rouleau, Wallander espère préparer une retraite calme et paisible loin de la ville.

    Il s’enthousiasme pour une ancienne ferme. Lors d’une déambulation dans le jardin à l’abandon, il trébuche sur des débris. Ce sont les os d’une main affleurant le sol. Au lieu d’une maison, Wallander récolte une enquête. Jusqu’où devra-t-il remonter le temps, et à quel prix, pour identifier cette main ?

    Fatigué de sa vie de policier, exténué par ses réflexions sur la société et désireux d’une fin de carrière en paix, Kurt Wallander va pourtant être obligé de mettre derrière lui ses rêves pour résoudre ce mystère. Les os de cette main vont le ramener des années en arrière, encore plus en arrière qu’il ne l’imaginait. Wallander va faire une petite escapade historique contre son gré car cette main encombrante, va le porter aussi loin que la seconde guerre mondiale.

    Finalement, au lieu d’une retraite à la campagne Kurt Wallander récolte une enquête involontaire. Mais, quel sera le prix de cette retraite gâchée, de cette enquête insoupçonnée ?

    L’Homme Inquiet

    Place au dernier livre de la série Wallander. Initialement sorti avant Une Main Encombrante, L’homme Inquiet relate la toute dernière aventure du commissaire de Ystad.

    Grand-père d’une petite Klara, Wallander a réalisé ses rêves : vivre à la campagne avec son chien.

    Après avoir évoqué avec le commissaire la guerre froide et une affaire de sous-marins russes dans les eaux territoriales suédoises, le beau-père de sa fille Linda, ancien officier de marine, disparaît, puis c’est le tour de la belle-mère. Soupçons d’espionnage. Au profit de la Russie ? Des États-Unis ?

    Parallèlement à la police de Stockholm et aux services secrets, Wallander mène sa dernière enquête. C’est alors qu’il amorce sa propre plongée en profondeur : les années écoulées et les femmes de sa vie défilent. Et la petite Klara devient son ultime balise.

    Au-delà de l’intrigue, la force et la beauté du roman résident dans le portrait riche et bouleversant de celui qui se dévoile ici sous la plume de son créateur, Henning Mankell.

    close

    Hey salut l'addict des livres 👋
    Ravi de vous voir sur le blog !

    Inscrivez-vous pour recevoir des recommandations de livres de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

    Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.