Biais Cognitifs : 3 Livres À Lire Absolument pour les Comprendre

Un biais cognitif est une erreur systématique de raisonnement qui se produit lorsque nous traitons et interprétons les informations du monde qui nous entoure et affecte les décisions et les jugements que nous prenons.

Le cerveau humain est puissant, mais soumis à des limites. Nous ne sommes pas toujours rationnels (loin de là !).

Connaître les biais cognitifs est donc un atout particulièrement puissant dans nos prices de décision quotidiennes.

Le concept de biais cognitif a été introduit pour la première fois par les chercheurs Amos Tversky et Daniel Kahneman en 1972. Depuis lors, les chercheurs ont décrit une multitude de types de biais différents qui affectent la prise de décision dans un large éventail de domaines, notamment le comportement social, la cognition, l’économie comportementale, l’éducation, la gestion, la santé, les affaires et la finance.

Pour notre grand bonheur, il existe d’excellents livres sur le sujet des biais cognitifs et j’en ai sélectionné quelques uns pour vous.

Système 1 et Système 2 : Les 2 Vitesses de la pensée

Il serait absurde de créer une liste des meilleurs livres sur les bias cognitifs et ne pas inclure le livre référence de Daniel Kahneman.

La plupart des meilleurs livres sur les biais cognitifs sont fondés sur ses recherches, et c’est bien évidemment le cas de celui-ci. Kahneman est psychologue, auteur, économiste et lauréat du prix Nobel de sciences économiques.

Il est connu pour ses travaux sur l’économie comportementale, les biais cognitifs, la psychologie du jugement et de la prise de décision, remettant en question l’hypothèse selon laquelle les humains sont rationnels.

« Système 1, Système 2, Les 2 vitesses de la pensée » concerne les deux systèmes qui régissent notre façon de penser : le système 1 est rapide, émotionnel, impulsif et intuitif, et le système 2 est plus lent, plus délibératif et logique.

Les conséquences, c’est que cela peut être un problème face à des décisions difficiles et à des appels de jugement. Pire, il nous conduit à prendre de mauvaises décisions. Ce sont les fameux biais cognitifs.

La bonne nouvelle est que le livre offre des conseils concrets pour vous aider à exploiter tout le potentiel de votre esprit tout en évitant les pièges de l’utilisation exclusive du Système 1.

Ce livre est fondé sur ses recherches effectuées pendant des décennies en collaboration avec Amos Tversky, qui était un psychologue spécialisé aussi dans les biais cognitifs.

L’un des meilleurs livres de psychologie jamais écrits et que je vous recommande chaudement.

Quelques points clés :

  • Votre comportement est déterminé par 2 systèmes dans votre esprit : l’un conscient et l’autre intuitif.
  • Nos esprits sont de merveilleuses machines associatives, nous permettant d’associer facilement, nous rendant vulnérables à des biais cognitifs comme l’ancrage.
  • Souvent, lorsque nous traitons d’un problème complexe ou difficile, nous transformons la question en une question plus simple à laquelle nous pouvons répondre. Lorsqu’on nous demande « À quel point êtes-vous heureux dans la vie », nous répondons en réalité à la question « De quel humeur suis-je en ce moment ?». Si ces heuristiques peuvent être utiles, elles conduisent fréquemment à des conclusions erronées.
  • Votre cerveau est paresseux et ce fait est à l’origine de nombreux biais cognitifs. Tout ce qui est plus facile à comprendre pour le système 2 est plus susceptible d’être cru.
  • Notre Système 1 est « une machine à sauter aux conclusions.
  • Lorsque vous prenez des décisions concernant l’argent, laissez vos émotions à la maison.

C’est vraiment moi qui décide ?

« C’est vraiment moi qui décide? » explique les forces cachées qui déterminent réellement la façon dont nous prenons des décisions, qui sont beaucoup moins rationnelles que nous ne le pensons.

Ces forces cachées sont, vous l’aurez compris, les biais cognitifs.

Nous prenons quotidiennement des décisions et très, nous ne sommes pas conscients des mécanismes qui les sous-tend.

Les humains sont considérés comme des êtres rationnels, mais certaines situations les amènent souvent à se comporter de façon irrationnelle, et ce de manière prévisible, selon Ariely. D’où le titre en anglais « Predactibly irrationnel », que l’on peut traduire « Prévisiblement irrationnel ».

En nous montrant ces situations où nous nous comportons de façon irrationnelle et en nous expliquant les mécanismes dérrière, ce livre vous aidera à mieux comprendre vos schémas de pensée irrationnels et qui sait, peut-être même à les briser.

Car oui, connaître les biais cognitifs peut nous aider de bien des manières : à maîtriser nos finances, à mieux interagir avec les autres et à vivre une vie plus heureuse.

L’auteur de ce livre est Dan Ariely, écrivain et chercheur sur des thèmes liés à l’économie comportementale, à la prise de décision et à l’irrationalité.

Il a plongé dans ce domaine après une expérience personnelle traumatisante : Ariely a dû surmonter des blessures causées par une explosion, qui a conduit à des traitements prolongés dans le service des grands brûlés de l’hôpital.

Il voulait comprendre comment mieux délivrer des traitements douloureux mais incontournables aux patients, et c’est ainsi qu’il a commencé à mener des recherches dans ce domaine.

Quelques Points clés à retenir :

  • Nous avons tendance à nous concentrer sur ce que nous avons à perdre plutôt que ce que nous avons à gagner.
  • Beaucoup de nos comportements sont irrationnels, mais ils ne sont pas aléatoires ; ils sont systématiques et prévisibles.
  • Rien n’est vraiment gratuit, toute chose a un coût.
  • Nous surévaluons ce que nous possédons.
  • Nous supposons souvent que d’autres personnes voient les transactions monétaires du même point de vue que nous.
  • Abandonner nos objectifs à long terme pour une gratification immédiate est une forme de procrastination.

Le Cygne Noir

Si vous n’aimez généralement pas lire des livres et que vous souhaitez lire un seul livre regroupant tout, de la psychologie, des statistiques, de la vie et du comportement humain dans un seul livre, c’est probablement celui qu’il vous faut.

Beaucoup de personnes se sont fustigées contre le ton d’écriture de Taleb, mais personnellement, ça ne me dérange pas plus que ça. Comme il a tendance à mépriser certains chercheurs tout au long du livre, ça donne d’autant plus de crédit aux rares louanges qu’il adresse à d’autres.

Le Cygne Noir est un livre publié en 2007 qui se concentre sur les Cygnes noirs, ces évènements rares et imprévisibles d’une extrême brutalité (les guerres mondiales, les krach boursiers, la pandémie du covid 19 ou les attentats du 11 septembre pour ne citer que ceux-là) et sur la tendance humaine à trouver des explications simplistes à ces événements, de façon rétrospective, c’est-à-dire une fois qu’ils ont eu lieu.

« C’était évident que ça devait arriver » peut-on souvent entendre. Mais en réalité, c’est très loin d’être le cas.

Taleb appelle cela la théorie du cygne noir.

Le livre aborde des sujets liés à la connaissance, à l’esthétique, ainsi qu’aux modes de vie, et utilise des éléments de fiction et des anecdotes de la vie de l’auteur pour élaborer ses théories. Il a passé 36 semaines sur la liste des best-sellers du New York Times.

Taleb a qualifié le livre d’essai ou de récit avec une seule idée : « notre aveuglement par rapport au hasard, en particulier les grands écarts ». Le livre passe de sujets littéraires au début à des sujets scientifiques et mathématiques dans les parties ultérieures.

La première partie et le début de la deuxième partie plongent dans la psychologie et les biais cognitifs. Taleb aborde la science et les affaires dans la seconde moitié des deuxième et troisième parties. La quatrième partie contient des conseils sur la façon d’aborder le monde face à l’incertitude tout en profitant de la vie.

Les écrits de Taleb reflètent une véritable passion et un dévouement aux croyances qu’il expose dans le livre – des croyances tirées de ses propres observations et expériences en tant qu’analyste des risques.

Dans la vie et dans les affaires, nous sommes constamment confrontés à l’incertitude, ce livre est un bon moyen de comprendre ce que cela signifie vraiment.

Le cygne noir glisse à travers des discussions philosophiques profondes et un humour intelligent.

Vous serez probablement captivé par l’érudition et la sagesse de Nassim Nicholas Taleb concernant la philosophie de l’incertitude.

Quelques Points clés à retenir :

  • Parce que les cygnes noirs sont toujours inattendus, ils changent radicalement le monde de ceux qui n’y sont pas préparés.
  • N’essayez jamais d’expliquer l’avenir en regardant le passé. Le passé est un mauvais indicateur du futur.
  • Si vous essayez d’évaluer les risques réels comme vous le feriez dans un jeu de cartes, vous prendrez probablement de mauvaises décisions.

close

Hey salut l'addict des livres 👋
Ravi de vous voir sur le blog !

Inscrivez-vous pour recevoir des recommandations de livres de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.