Dans Quel Ordre Lire Leaphorn et Chee de Tony Hillerman ?

Tony Hilerman est un auteur américain né dans les années 20. Fils de fermier et ancien combattant décoré lors de la Seconde Guerre mondiale, il se reconvertira dans le journalisme de 1966 à 1987.

Il est surtout connu pour toujours inclure des détails culturels dans ses œuvres. Sa série majeure, Leaphorn et Chee en est une parfaite illustration. Nous y suivons deux policiers aux origines Navaro enquêtant sur des crimes au sein de la réserve indienne.

La série compte à ce jour 26 livres.

Quels sont les livres de la série ? Par quoi commencer ? Y a-t-il un ordre particulier pour lire la série ?

Toutes les réponses dans cet article.

Sommaire

    Chronologie et ordre lecture de Leaphorn et Chee 

    Les lieutenants Leaphorn et sergent Chee appartiennent tous deux à la police tribale Navajo.

    Joe Leaphorn a été formé par la police de Tuba city en Arizona, mais aussi par le FBI à Washington.

    C’est un officier d’âge mûr respecté par ses pairs. Il est un excellent analyste, très cartésien et a peu de tolérance pour les superstitions.

    Jim Chee quant à lui est un Shaman en devenir. Contrairement à son collègue, il embrasse avec amour son héritage culturel même s’il est tenté par la modernité. Il fera usage dans leurs enquêtes tant des techniques d’enquêtes classiques que de la sagesse légendaire des anciens.

    C’est ce duo de choc que nous suivons dans des enquêtes détonantes traitant de meurtres, de vols, de traditions, de droit. Mais au-delà des investigations, la série Leaphorn et Chee est avant tout une aventure humaine. On y traite d’amour, de deuil, d’amitié, mais surtout de recherche de son identité.

    Si la série compte à ce jour 25 livres, tous n’ont pa bénéficié d’une traduction française.

    Voici la liste des livres de la série Leaphorn et Chee dans l’ordre de parution :

    1. La voie de l’ennemi (1970) ;
    2. Là où dansent les morts (1973) ;
    3. Femme qui écoute (1978)
    4. Le peuple de l’ombre (1980) ;
    5. Le vent sombre (1982) ;
    6. La voie du fantôme (1984) ;
    7. Porteurs de peau (1986);
    8. Le Voleur de temps (1988);
    9. Dieu qui parle (1989);
    10. Coyotte attend (1990);
    11. Les clowns sacrés (1993);
    12. Un Homme est tombé (1996);
    13. Le Premier Aigle (1998);
    14. Blaireau se cache (1999);
    15. Le vent qui gémit (2002);
    16. Le cochon sinistre (2003);
    17. L’homme squelette (2004);
    18. Le Chagrin entre les fils (2006);
    19. La fille de Femme-araignée (2013);
    20. Le rocher avec des ailes (2015);
    21. Song of the lion (2017);
    22. Cave of bones (2018);
    23. La Longue Marche des Navajos (2019);
    24. Stargazer (2021);
    25. The scared bridge (2022);

    Il est à noter que tous les livres produits après 2008 sont l’œuvre de sa fille Anne Hillerman qui a souhaité préserver son héritage.

    Faut-il lire la série Leaphorn et Chee dans un ordre particulier ?

    La réponse est oui.

    Chaque livre est une enquête indépendante, donc vous pouvez tout à fait commencer par le titre qui vous parle le plus.

    Mais il est recommandé de lire d’abord les six premiers livres dans l’ordre de parution.

    La raison est que les 3 premiers livres de la série sont des enquêtes avec Joe Leaphorn en tant que protagoniste principal, les 3 livres suivants quant à eux sont des enquêtes centrées sur le personnage de Jim Chee.

    Les deux se retrouvent ensuite dans tous les livres suivants à l’image de la série Sharko et Henebelle de Franck Thilliez.

    L’ordre de lecture idéal comprend donc nécessairement de lire ces six livres consécutivement. Vous pourrez ensuite lire le reste dans l’ordre que vous souhaitez.

    Une version compilée intitulée « Trilogie Jim Chee« a été publié en 2022 par les éditions Rivages. La trilogie « Jim Chee » regroupe : Le Peuple des ténèbres, Le Vent sombre, La Voie du fantôme.

    Pour la trilogie de Joe Leaphorn, il va falloir vous contenter d’une vieille édition de 2003, difficilement trouvable aujourd’hui en neuf.

    Voici quelques propositions qui doivent absolument figurer dans votre liste de lecture de la série Leaphorn et Chee. Pour la parenthèse, chacun des romans suivants a reçu au moins un prix littéraire.

    Porteurs de peau (1986)

    C’est la première enquête commune de nos héros. Le scepticisme de Joe et l’ouverture d’esprit de Jim vont former la paire parfaite pour une enquête des plus lugubres.

    En effet, plusieurs meurtres ont déjà eu lieu dans la réserve. Nos deux enquêteurs peinent à faire réellement le lien entre les quelques éléments qu’ils ont pu réunir jusqu’ici. C’est une tentative de meurtre sur la personne de Jim Chee qui les confortera dans l’idée qu’ils commencent à mettre le doigt sur quelque chose.

    L’enquête tourne autour d’entités qui s’appellent des porteurs de peau.

    Des indices sur les corps des victimes désignent ces créatures mythiques qui dans la tradition Navaro sont des porteurs de malheurs qu’il faut chasser à tout prix par des rituels bien précis.

    C’est le côté rationnel de Joe et les connaissances culturelles de Jim qui permettront de se rendre compte de la supercherie.

    Une personne s’amuse visiblement à utiliser la superstition pour couvrir ses crimes et même si le sang continue d’être versé, cette personne ne s’en tirera pas à si bon compte…

    Le Voleur de temps (1988)

    Le lieutenant Joe est désormais veuf. Son épouse Emma n’a pas survécu à la chirurgie qui aurait dû lui sauver la vie. Il prendra le pas de se concentrer sur son travail et l’enquête sur laquelle il se trouve sera idéale par sa difficulté pour noyer son chagrin.

    Une anthropologue du nom d’Eleanor Friedman-Bernal, arrive dans les montagnes sacrées du pays Anasazi. Elle découvre avec horreur que le site funéraire pré-navajo aurait été pillé. Toutefois, il semble qu’elle réussit à mettre le doigt sur les coupables et le butin ; il semble aussi d’après les témoignages accusateurs qui émergeront qu’elle se fera cliente de ces revendeurs.

    Des semaines plus tard, c’est par un rapport de police et une déclaration d’une amie d’Eleanor, que le lieutenant Joe Leaphorn se trouvera mêlé à l’intrigue. Ce que les faits semblent dire, c’est que l’anthropologue aurait dérobé de précieux objets avant de disparaitre.

    Jim de son côté enquêtant sur une affaire de vol dans la même zone, fera une découverte macabre.  Le lien entre les différentes enquêtes ne tardera pas à se faire et nos deux héros devront alors unir leurs forces pour résoudre une longue série de meurtres plus étranges les uns que les autres.

    Coyotte attend (1990)

    Une des couvertures de Coyote attend

    Delbert Nez est un collègue de Jim et Joe. Embarqué dans une enquête qui le préoccupait déjà depuis longtemps, le policier finira par enfin tomber sur son suspect. Le drame est que ce suspect se révèlera plus dangereux et fort que prévu.

    C’est Jim qui n’arrivera que trop tard, pour sortir le corps sans vie de son ami et collègue de sa voiture en flamme. L’arme du crime est retrouvée à la ceinture d’un vieil homme ivre, qui aura pour seul argument de défense : mon fils, j’ai honte.

    L’affaire est incompréhensible pour Leaphorn ; le vieux suspect est en fait un shaman et il y a trop de points d’ombre dans l’affaire. D’ailleurs, un professeur d’histoire, le professeur Target, enquêtant lui aussi dans la région du crime viendra épaissir le voile du mystère.

    Il est à la recherche des corps de Buch Cassidy et son complice, tués dans la réserve navajo après leur dernier forfait en 1909. Il se dirait qu’avec leur dernier exploit : l’attaque d’un train dans l’Utah en 1909, ils auraient réuni un butin forçant l’envie.

    Le professeur Target ayant à priori touché sa cible, finira assassiné sans qu’il n’y ait plus aucune trace du butin des compères décédés et de leur malheureux chasseur de trésor.

    Comme l’accoutumée, les enquêtes s’emmêlent pour le plaisir des lecteurs, l’univers culturel navajo est prédominant pour notre culture et les déductions de nos enquêteurs forcent le respect et l’admiration.

    Qui est Tony Hillerman ?

    Photo de Tony Hillerman

    Cet auteur passionné d’histoire a reçu une multitude de récompenses.

    Certaines sanctionnant sa plume extraordinaire, d’autres célébrant les détails culturels Navajos et Hopis qu’il prenait soin d’intégrer à ses œuvres. Il récoltera le Prix Edgar-Allan-Poe du meilleur roman en 1974, le grand prix de littérature policière en 1987, le Prix Macavity en 1989, le Prix Nero en 1991 et le Grand Master Award de 1991.

    Plusieurs des titres de Toni Hillerman ont été adaptés au cinéma et pour la télévision, notamment les aventures de Leaphorn et Chee reprises dans la série « Dark Winds », le film du même nom, « Vent sombre » ou encore le film « Porteur de peau ».

    Toni Hillerman a également écrit d’autres livres, autres que ceux de la série Leaphorn et Chee :

    1. La Mouche sur le mur (1971);
    2. Le Garçon qui inventa la libellule(1972);
    3. Le Grand Vol de la banque de Taos (nouvelles) (1973);
    4. Hillerman country (1991);
    5. Moon (1995);
    6. Rares furent les déceptions (autobiographie) (2001);
    close

    Hey salut 👋
    Ravi de vous voir sur le blog

    Inscrivez-vous pour recevoir des recommandations de livres de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

    Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.