Les 5 Meilleurs Livres de Sylvain Tesson

Sylvain Tesson est un homme qui a plusieurs cordes à son arc : géographe, écrivain, voyageur professionnel, photographe…

Entre 1993 et 1994, il effectue un tour du monde en bicyclette avec son ami d’enfance Alexandre Poussin. Ensuite, le duo traverse l’Himalaya long de 5000 km à pied en 1997. 

Au début du nouveau millénaire, il opte pour une randonnée à cheval en compagnie de l’exploratrice Priscilla Telmon. 

Ce périple est conté dans les ouvrages La Chevauchée des steppes (2001) et Carnets de Steppes : à cheval à travers l’Asie centrale (2002).

Sa carrière d’écrivain connaît aussi parallèment un succès fou. Il est lauréat de nombreux prix littéraires dont le prix Goncourt de la nouvelle en 2009 et le prix Renaudot en 2019.

Voici une sélection des cinq meilleurs livres de Sylvain Tesson.

Une vie à coucher dehors (2009)

La quatrième de couverture d’Une vie à coucher dehors donne le ton ! L’écrivain partage ses pensées personnelles comme suit :

“En Sibérie, dans les glens écossais, les criques de l’Egée ou les montagnes de Géorgie, les héros de ces quinze nouvelles ne devraient jamais oublier que les lois du destin et les forces de la nature sont plus puissantes que les désirs et les espérances.

Rien ne sert à l’homme de trop s’agiter dans la toile de l’existence, car la vie, même quand elle ne commence pas très bien, finit toujours mal. Et puis une mauvaise chute vaut mieux qu’une fin insignifiante.”

Alors, que cachent ces mots mystérieux ? Quinze histoires rédigées sous la forme de nouvelles. Dans chacune d’elle, Sylvain Tesson choisit des héros ordinaires certes, mais poussés par des vents d’une force inouïe.

Car une problématique revient souvent au cœur des écrits de l’auteur français : la quête du bonheur. Pouvons-nous être heureux lorsque nous sommes embrigadés dans une vie si monotone ?

Parallèlement, l’auteur questionne nos choix existentiels avec une acuité exceptionnelle, à l’instar de cet éleveur sensible à la souffrance des animaux.

Une vie à coucher dehors a fortement séduit les membres d’une célèbre académie littéraire, ce qui lui a valu de remporter le Prix Goncourt de la nouvelle en 2009.

Une fois de plus, un ouvrage de Sylvain Tesson se démarque parmi les meilleurs livres de l’année !

Dans les forêts de Sibérie (2011)

Dans les forêts de Sibérie a reçu une belle distinction lors de sa sortie : le Prix Médicis Essai. Il s’agit certainement de l’un des meilleurs livres de cet auteur.

Cette magnifique œuvre relate toute la période durant laquelle Sylvain Tesson a vécu en ermite au cœur de la Sibérie, vaste territoire situé en Russie sur sa partie asiatique.

Pour réellement saisir la profondeur de cet ermitage, le lecteur doit cerner les contours de ses caractéristiques. En effet, un ermite peut être considéré comme une personne qui choisit délibérément de vivre seul, isolé de tous.

L’ermitage est donc une vie solitaire, rythmée par de nombreux recueillements. Ses adeptes prient, méditent et travaillent tout en recherchant des vérités émanant d’un être suprême.

Sylvain Tesson décide donc de vivre cette expérience unique durant six mois, de février à juillet 2010. Il va élire domicile à proximité de la réserve de Baïkal-Léna. 

Aucune route ne jouxte sa cabane. Le village le plus proche se situe à plus de 120 km, soit 4 à 5 jours de marche. 

Contrairement aux idées reçues, le quotidien de l’écrivain s’enrichit chaque jour. Ses activités quotidiennent tournent autour de la pêche, de la randonnée, de la lecture, du bûcheronnage.

Il découvre par la même occasion les plaisirs de l’alcool local, la vodka.

Dans les forêts de Sibérie raconte les plus belles aventures solitaires vécues par un homme sur terre. Impossible de ne pas le citer comme l’un des meilleurs livres de l’année 2011 !

Au passage, je vais vous donner une petite astuce pour lire certains des romans de Sylvain Tesson gratuitement.

Alors oui, vous n’aurez pas de livre papier gratuitement mais plutôt un livre audio ! Les romans se prêtent super bien à la lecture audio et si vous ne vous êtes jamais essayé aux livres audio, c’est peut-être le moment d’essayer.

Pour obtenir gratuitement un livre audio de votre choix, il suffit de vous inscrire à l’offre d’essai Audible de 30 jours, RÉSILIABLE A TOUT MOMENT, SANS FRAIS.

En vous inscrivant, votre premier livre audio est 100% gratuit. Il ne reste plus qu’à sélectionner le livre de votre choix, par exemple Dans les forêts de Sibérie 😉

Il est normalement payant, mais vu que le premier est offert, vous l’aurez gratis :

Bonne écoute !

Berezina (2015)

Berezina est un de ces récits autobiographiques dont Sylvain Tesson a le secret. Publié en 2015 chez Guérin, il a remporté le Prix de la Page 112 et le Prix des Hussards en 2015.

Pour comprendre le contexte de ce livre, il faut retourner deux siècles auparavant. Depuis quelque temps, l’armée napoléonienne occupe Moscou pendant la campagne de Russie.

Durant cette période sanglante, les deux camps s’affrontent sans merci. Mais hélas, il n’y aura qu’un vainqueur… L’armée de l’empereur français finit par retourner sur ses territoires après une défaite inoubliable.

Sylvain Tesson a eu la bonne idée de commémorer cet épisode historique en compagnie de quatre personnes, soit deux compatriotes et deux Russes.

La troupe quitte Moscou un jour de 2012 à bord d’un side-car datant de 1930. Lors d’une halte obligatoire à la frontière lituanienne, ils observent un ballet mécanique surprenant.

En effet, près de 600 camions attendent de passer à la douane ! Cela équivaut à une distance de 18 km.

À Antakalnis par exemple, ils découvrent une émouvante plaque commémorative célébrant des soldats disparus. Combien de personnes ont disparu dans l’indifférence générale ?

Le parcours s’achève à Paris après 4000 km de route. 13 jours ont suffi pour découvrir la route empruntée par Napoléon et l’armée impériale.

Berezina conte une merveilleuse épopée fraternelle. Vu son caractère exceptionnel, le livre a été adapté en bande dessinée par Virgile Dureuil. Assurément l’un des meilleurs livres de l’auteur.

Sur les chemins noirs (2016)

Sur les chemins noirs est en réalité un récit autobiographique d’une teneur inouïe. Son historique émouvant n’a cessé de séduire les lecteurs dès sa parution.

Au cours d’une banale escalade d’une façade, Sylvain Tesson subit une chute de plusieurs mètres. La violence du choc le plonge dans un coma profond.

Hospitalisé à l’hôpital d’Annecy, l’auteur lutte entre la vie et la mort. Finalement, la première l’emporte… Avec quelques réserves.

Malheureusement, il souffre d’une paralysie de la face et de nombreuses fractures osseuses. À son réveil, le corps médical l’informe de l’importance de ses séances de rééducation.

Hormis les dommages corporels précités, Sylvain Tesson est moralement atteint. Son corps réagit à peine, son esprit risque de flancher…

L’écrivain prend donc une décision surprenante et radicale. Pour se réapproprier son enveloppe corporelle, il va traverser la France du sud au nord. À pied s’il vous plaît !

Sa trajectoire exclut de facto les zones urbaines et périurbaines. Il n’emprunte que les “chemins noirs”, ces tracés marqués sur les cartes IGN.

Son itinéraire pédestre le mène tour à tour aux Cévennes, dans la Touraine puis en Normandie… Ce périple inédit durera près de trois mois, du 24 août au 08 novembre 2015 précisément.

En somme, Sur les chemins noirs est une ode au silence, au temps, à l’immobilité ; une découverte inédite de la France rurale.

La panthère des neiges (2019)

La panthère des neiges est un autre récit autobiographique de l’écrivain français. Mais cette fois, le contenu place au cœur de l’intrigue un félin peu connu du grand public.

Entre 2018 et 2019, Sylvain Tesson a effectué plusieurs voyages sur le plateau du Changtang (Tibet) afin d’observer La panthère des neiges.

Lors de son périple, il était accompagné par Vincent Munier, un photographe animalier doté d’un talent hors pair.

En parallèle, l’auteur vit une période sombre de sa vie. Sa mère Marie-Claude Tesson-Millet est décédée au cours de l’année 2014.

Dans La panthère des neiges, Sylvain Tesson établit une sorte de lien psychologique entre la disparition de sa mère bien-aimée et la fugacité de l’animal asiatique.

Dès sa parution en 2019, ce bouquin considéré comme le meilleur livre de Sylvain Tesson a immédiatement conquis le public. Près de 60 000 exemplaires ont été vendus en quelques jours ; un record !

Par ailleurs, le géographe français finit par remporter le prix Renaudot en novembre 2019. Or, il ne faisait pas partie de la liste des nominés…

En général, l’attribution de ce prix littéraire est conditionnée par une nomination et un vote des membres de l’académie. Mais pour la deuxième fois consécutive, le vainqueur final ne fait pas partie de cette liste.

En définitive, La panthère des neiges est l’un des meilleurs livres de Sylvain Tesson et un ouvrage à lire !

close

Hey salut 👋
Ravi de vous voir sur le blog

Inscrivez-vous pour recevoir des recommandations de livres de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.