Dans Quel Ordre Lire les Livres de Victor Hugo ?

Voici la liste des romans de Victor Hugo classés dans l’ordre de parution :

  1. Han d’Islande (1823)
  2. Bug-Jargal (1826)
  3. Le dernier jour d’un condamné (1829)
  4. Notre dame de Paris (1831)
  5. Claude Gueux (1834)
  6. Les misérables (1862)
  7. Les travailleurs de la mer (1866)
  8. Quatre-vingt-treize (1874)
  9. L’homme qui rit (1869)

Livres indépendants ou pas, existe-t-il un ordre de lecture recommandé pour apprécier les œuvres de Victor Hugo ? Par quels titres commencer ?

Sommaire :

    Faut-il lire les livres de Victor Hugo dans l’ordre ?

    Faut-il lire Victor Hugo dans l’ordre ?

    La réponse est non.

    Chacun de ses romans sont des oeuvres indépendantes qui peuvent être lues dans n’importe quel ordre.

    Vous pouvez donc commencer par n’importe quel livre ou, si vous voulez apprécier l’évolution de l’auteur au fil des romans, les lire dans l’ordre de parution. Il faudra donc commencer par Han d’Islande.

    Hugo n’a guère plus de vingt ans lorsqu’il l’achève, et Han d’Islande plaide la thèse de l’alliance du roi, de la jeunesse et du peuple face à l’absolutisme du mal qui tient d’abord à ce qu’on meurt de faim aux portes des palais.

    Quelque soit l’ordre dans lequel vous prévoyez de le lire, il est intéressant de noter que Victor Hugo aborde plusieurs fois les mêmes thèmes dans ses romans : peine de mort, révolution, amour sacrificiel, misère et injustice…

    Il reprend ces thématiques et pousse ses réflexions, intensifie ses tableaux au fur et à mesure ; c’est par exemple le cas pour le traitement qu’il fait d’une cause qui lui tient à cœur, celle de la peine de mort.

    Notre première recommandation : Notre Dame de Paris

    Une des couvertures du Roman Notre Dame de Paris

    Notre dame de Paris, c’est l’histoire que l’on a chantée, vu et lu au moins une fois dans sa vie. En effet, elle a été adaptée à maintes reprises pour l’opéra, le théâtre, le cinéma, la télévision pour le bonheur des amoureux de l’amour.

    Mais l’adaptation la plus populaire est probablement celle de Disney : « Le bossu de notre dame« .

    C’est pourtant une histoire assez tragique. Celle de la jeune Esméralda qui passe pour être une gitane dans une France d’un ancien temps très conservatrice qui ne lui donnera aucune chance en dehors des a priori négatifs. Sa beauté, provoquera la convoitise de plusieurs dont un prélat vicieux qui porte bien son nom : Claude Frollo, l’archidiacre.

    Le cruel personnage qui n’aime que lui-même et son jeune frère, fomentera toutes sortes de coups pour arracher à la belle ce qu’elle ne lui donnerait pour rien au monde. Il se servira de son fidèle serviteur redevable Quasimodo pour enlever la belle et la séquestrer. C’était sans compter sur l’intérêt que le bossu finirait par avoir pour la douce créature.

    La belle, elle-même est amoureuse d’un capitaine de la garde du nom de Phoebus ; si dans un premier temps il semble prêt à lui rendre cet amour, il finira par l’humilier de la pire des manières et indirectement conduire à ce qu’elle soit condamnée à mort pour « son meurtre ». Malheureuse, elle s’abandonnera à son sort et le seul homme qui l’aura aimée sincèrement s’offrira lui aussi à la faucheuse, emporté par le chagrin et la peine.

    Nous vous recommandons ce titre car, il est l’un des chef d’œuvre les plus connus de l’auteur. Il fait bon réviser ses classiques mais surtout revoir des détails qui à l’époque vous auraient échappé (jeunesse aidant) ou auraient été modifiés pour des besoins scénaristiques.

    De plus Notre Dame de Paris, regroupe plusieurs des thèmes chers à Hugo, l’amour tragique, la peine de mort, beauté et laideur… C’est un combo idéal pour s’approprier l’univers de l’auteur.

    Si vous appréciez ce premier titre, vous pouvez embrayer avec confiance vers le suivant.

    Notre deuxième recommandation : Les travailleurs de la mer

    C’est un des titres de Victor Hugo qui n’a pas large presse. Pourtant, à titre personnel, c’est celui qui m’a le plus touché.

    Vous le savez peut-être, Victor Hugo est l’un des chefs de file du romantisme français plus précisément du dramatique romantique. Il a le chic pour écrire des histoires d’amour à vous fendre le cœur.

    Dans celle-ci, un jeune pêcheur de très humble condition, s’éprend de la nièce d’un vieux marin plus fortuné. L’ancien possède un bateau à vapeur qui fait sa richesse mais qui viendra à se trouver en difficulté.

    De peur de voir définitivement partir à l’eau son outil d’enrichissement, ce qui le mènerait à la ruine, il prend un engagement : offrir la main de sa nièce à quiconque saura lui ramener son bateau coincé entre deux rochers. Sa nièce est d’accord. Notre héros, malgré son humble embarcation, se lancera donc dans la périlleuse mission pour gagner la main de sa belle.

    Il affrontera l’océan violent, dame nature puis une pieuvre monstrueuse et reviendra victorieux de là. L’ancien sans rechigner offrira ce qu’il a promis. La veille pourtant du jour où notre brave marin doit recevoir sa récompense, il surprend une conversation. La belle qu’il aime fait confidence d’en aimer un autre, un jeune pasteur.

    Le héros, préférant le bonheur de la femme qu’il aime, il abandonnera sa récompense. Il l’observera quitter l’ile au bras de l’autre et laissera la mer lui donner la mort pour engloutir son chagrin.

    Il est intéressant de lire ce titre de Victor Hugo parce qu’il est une épopée fantastique qui au-delà de célébrer un amour fou non rendu, célèbre la volonté de l’homme et sa capacité par un travail ardu et la volonté, à venir à bout de n’importe quel obstacle.

    Si ce deuxième livre peut avoir piqué votre intérêt, le suivant est une autre pépite.

    Notre troisième recommandation : Bug Jargal

    Victor Hugo est un passionné d’histoire ; pour beaucoup de ses romans il prend de long temps de recherche et de documentation. Ce livre Bug Jargal est inspiré de la révolte des noirs de Saint Domingue (1791).

    Nous suivons le jeune Pierrot, esclave dans les premiers temps de l’histoire. Il aimera contre toute attente la fille de son Seigneur, Marie, mais elle n’est pas intéressée ; Il est éloigné mais veille sur sa belle de loin. D’ailleurs il lui sauvera la vie lors d’une attaque de crocodiles.

    Le fiancé de Marie délaissera alors son animosité pour remercier le bienfaiteur de son aimée. Nait entre les deux hommes une amitié non programmée qui fera de Pierrot devient un protégé de la famille. Mais en parallèle de ce tableau idyllique, le climat sur l’ile s’empire et une révolte éclate.

    Les propriétaires terriens sont mis à mal et dans cette vendetta le domaine des parents de Marie n’échappe pas à la règle. Cette dernière sera d’ailleurs enlevée par des esclaves. Son fiancé ira à sa recherche et finira capturé et près de la mort, c’est sans compter sur le secours d’un des chefs de la révolution : Bug Jargal ; lequel n’est autre que leur ami Pierrot.

    Mais tous les leaders de la révolution ne sont pas aussi modérés que Bug et la réponse des nobles non plus n’est pas des plus douces… C’est au détour de quiproquos et d’une volonté de sauver ses amis et ses hommes que Bug finira fusillé.

    Ce livre vous plaira si vous aimez histoire, aventure et amour.

    Si ce dernier titre vous touche ou si vous êtes encore plus curieux, n’hésitez pas à explorer n’importe lequel des autres romans de Victor Hugo.

    Qui est Victor Hugo :

    Une représentation de Victor Hugo

    Nous avons largement parlé des œuvres de Victor Hugo mais qui est l’homme derrière les écrits.

    Fils d’un général, enfant fragile et dernier garçon de la famille, Victor Marie Hugo est un enfant particulier. L’amour et la mort le suivent intimement. Il est touché par les décès de sa mère en premier, puis des années plus tard par la mort tragique et soudaine de sa fille Léopoldine et encore après par la disparition d’un de ses fils Thomas. Ces morts ont marqué son art autant que ses histoires d’amour.

    Il a épousé son amie d’enfance Adèle Foucher, avec qui il a eu 05 enfants. Elle lui brisera le cœur en ayant une aventure avec un de leurs proches mais leur mariage survivra étrangement à cela et d’autres frasques d’Hugo lui-même.  Il aura par exemple pour maitresse une actrice : Juliette Drouet pendant 50 ans et de nombreuses autres en plus d’elle mais sur de plus courtes durées.

    Dans un autre registre, Victor Hugo était destiné à devenir mathématicien, il était d’ailleurs brillant dans ce domaine. Il l’a pourtant délaissé pour se consacrer à l’écriture qu’il a épousée en autodidacte. S’il faudra du temps avant qu’il ne soit admis en tant qu’académicien, il demeure un auteur populaire et l’un des plus grands noms de la littérature française peu importe le registre choisi (poésie, théâtre, romans, essais…).

     Victor Hugo est aussi un homme engagé en politique, il sera d’ailleurs un élu de la nation à plusieurs reprises. Il est républicain, lutte pour la diminution du temps de travail des enfants, contre la peine de mort, contre le second empire… Et ses œuvres seront ses tribunes préférées pour faire passer ses messages.

    Il dira par exemple pour expliquer son chef d’œuvre « Les misérables » : « je condamne l’esclavage, je chasse la misère, j’enseigne l’ignorance, je traite la maladie, j’éclaire la nuit, je hais la haine. […] »

    close

    Hey salut 👋
    Ravi de vous voir sur le blog

    Inscrivez-vous pour recevoir des recommandations de livres de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

    Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.