Dans quel ordre lire « L’amie prodigieuse » de Elena Ferrante ?

Elena Ferrante fait partie des auteurs italiens incontournables !

Vous avez certainement entendu parler de L’amie prodigieuse, cette célèbre saga qui se déroule en Italie. Publiée à partir de l’année 2011, elle nous plonge au cœur de la ville de Naples. 

Cette série de best-sellers contient 4 tomes, pour le plus grand plaisir des lecteurs. Par ailleurs, les amateurs de série-télévisées peuvent également se réjouir, car L’amie prodigieuse a été adaptée sur le petit écran. 

Quels sont les livres de la saga « l’amie prodigieuse » ? ? Faut-il impérativement respecter l’ordre de parution ou la chronologie de la saga ?

Les réponses à ces questions se trouvent dans ce guide !

Une photo présumée d’Elena Ferrante.
Sommaire

    L’amie prodigieuse : chronologie et ordre de lecture

    C’est l’histoire de deux fillettes ordinaires de la ville de Naples, en Italie. La première, Elena Greco de son surnom Lenùcci ou Lenù, est la narratrice de cette saga.

    Dès les premières pages, elle se lie d’amitié avec Raffaella Cerullo (dite Lila ou Lina). Autour de ces deux personnages centraux en gravitent d’autres : leurs familles respectives, leurs amis, leurs amants et futurs maris… Lenù en particulier a une vision assez étrange de sa mère.

    Elle ne la perçoit qu’à travers sa claudication, qui résulte peut être d’un accident lorsqu’elle était plus jeune. Quant  à Lila, elle est profondément marquée par sa figure paternelle, un homme doué avec ses doigts mais extrêmement violent. 

    Cette intrigue audacieuse a été placée au cœur des années 50, période d’après-guerre marquée par la pauvreté, la précarité, le déclin des industries locales et l’émergence d’une nouvelle forme de criminalité. 

    Chaque tome de L’amie prodigieuse aborde une thématique particulière : l’enfance, le mariage, l’adolescence, la jeunesse, l’arrivée à l’âge adulte, la maturité… Au total quatre romans explorent tour à tour un aspect de la vie des protagonistes.

    Pour ne pas vous perdre au fil des pages, je vous conseille de les lire dans l’ordre de parution.

    Voici la liste des livres de la tétralogie L’amie prodigieuse :

    1. L’amie prodigieuse (2011)
    2. L’amie prodigieuse : le nouveau nom (2012)
    3. L’amie prodigieuse : celle qui fuit et celle qui reste (2013)
    4. L’amie prodigieuse : l’enfant perdue (2014)

    Si vous aimez les versions intégrales, un excellent coffret regroupant les quatre livres est proposé à la vente :

    Je vais vous détailler chacun des livres de la série mais avant, je vais vous donner une petite astuce pour lire gratuitement les romans de cette saga..

    Alors oui, vous n’aurez pas de livre papier gratuitement mais plutôt un livre audio ! Les romans se prêtent super bien à la lecture audio et si vous ne vous êtes jamais essayé aux livres audio, c’est peut-être le moment d’essayer.

    Pour obtenir gratuitement un livre audio de votre choix, il suffit de vous inscrire à l’offre d’essai Audible de 30 jours, résiliable à tout moment.

    En vous inscrivant, votre premier livre audio est 100% gratuit. Il ne reste plus qu’à sélectionner le livre de votre choix, comme par exemple Le premier tome 😉

    Il est normalement payant, mais vu que vos deux premiers livres audio vous sont offerts, vous l’aurez gratis :

    Bonne écoute !

    L’amie prodigieuse : Le premier tome de la saga

    L’amie prodigieuse (publié en 2011) est le tome par lequel vous devez absolument débuter ! Au fil de ses lignes, Elena Ferrante jette les bases d’une amitié assez spéciale, très mouvementée. 

    Une rencontre fortuite, une poupée, une légende urbaine sur un voisin… Voici les ingrédients de base de cette tétralogie qui s’étale sur plus d’un demi-siècle. Ici, l’autrice a choisi de représenter les fillettes dans leurs domiciles respectifs, à l’école, dans la rue. C’est aussi dans ce livre que Nino Savatorre, personnage-clé du troisième tome, fait son apparition pour la première fois.

    Le synopsis officiel

    Naples, fin des années cinquante. Deux amies, Elena et Lila, vivent dans un quartier défavorisé de la ville. Leurs familles sont pauvres et, bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila, la surdouée, abandonne rapidement l’école pour travailler avec son père et son frère dans leur échoppe de cordonnier. Elena est soutenue par son institutrice, qui pousse ses parents à l’envoyer au collège puis, plus tard, au lycée. 

    Les chemins de ces deux amies parfois se croisent et d’autres fois s’écartent, avec pour toile de fond une Naples sombre mais en ébullition, violente et dure. Des chemins qui les conduiront à l’aube de l’âge adulte, non sans ruptures ni souffrances. Formidable voyage dans Naples et dans l’Italie du boom économique, L’amie prodigieuse trace le portrait de deux héroïnes inoubliables, qu’Elena Ferrante traque avec passion et tendresse jusqu’au plus profond de leur âme.

    L’amie prodigieuse 2 : Le nouveau nom

    Le nouveau nom est la suite de L’amie prodigieuse, qui évoque l’enfance et l’adolescence de Lila et Elena.

    Lenù et Lila ont grandi ! La première va au lycée, la seconde essaie tant bien que mal de bâtir son avenir et celui de sa famille. Certains personnages passent au second plan, tandis que d’autres font leur apparition : les frères Solara. Il s’agit de deux jeunes du quartier certes riches, mais membres de La Camorra

    Dans ce volet, la narratrice se focalise sur le développement du personnage de Lila. Celle-ci va tour à tour se marier, développer l’entreprise familiale, changer de statut social. Nino Savatorre revient également sur le devant de la scène lors des vacances d’Ischia. Enfin, L’amie prodigieuse 2 : Le nouveau nom donne un bref aperçu des relations qui lient les habitants de la ville à la mafia napolitaine. 

    Le synopsis officiel

    Naples, années soixante. Le soir de son mariage, Lila comprend que son mari Stefano l’a trahie en s’associant aux frères Solara, les camorristes qui règnent sur le quartier et qu’elle déteste depuis son plus jeune âge. C’est pour elle, née pauvre et devenue riche en épousant l’épicier, le début d’une période trouble : elle méprise son époux, refuse qu’il la touche, mais doit céder. Elle travaille désormais dans la nouvelle boutique de sa belle-famille, tandis que Stefano inaugure un magasin de chaussures de la marque Cerullo en partenariat avec les Solara. 

    De son côté, son amie Elena Greco, la narratrice, poursuit ses études au lycée et est éperdument amoureuse de Nino Sarratore, qu’elle connaît depuis l’enfance et qui fréquente à présent l’université. Quand l’été arrive, les deux amies partent pour Ischia avec la mère et la belle-soeur de Lila. L’air de la mer doit aider Lila à prendre des forces afin de donner un fils à Stefano. La famille Sarratore est également en vacances à Ischia et bientôt Lila et Elena revoient Nino. 

    L’amie prodigieuse 3 : Celle qui fuit et celle qui reste

    Celle qui fuit et celle qui reste est le troisième tome de la saga.

    Changement total d’ambiance ! Lenùcci a énormément progressé de son côté. Désormais mariée et maman, elle est aussi auteur à succès dans sa vie professionnelle. Mais quelque chose trouble ce bonheur apparent : le souvenir fugace puis de plus en plus présent de Nino.

    À Naples, Lila a aussi brisé le plafond de verre. Séparée de son mari, elle tente de redonner un sens à sa vie grâce au travail. Hélas, les choses ne se passent pas comme prévu, vu qu’elle retourne au bas de l’échelle sociale. L’amie prodigieuse 3 : Celle qui fuit et celle qui reste tente de maintenir une amitié à l’épreuve du temps et de la distance. 

    Le synopsis officiel

    Après L’amie prodigieuse et Le nouveau nom, Celle qui fuit et celle qui reste est la suite de la formidable saga dans laquelle Elena Ferrante raconte cinquante ans d’histoire italienne et d’amitié entre ses deux héroïnes, Elena et Lila. Nous sommes à la fin des années soixante, les événements de 1968 s’annoncent, les mouvements féministes et protestataires s’organisent, et Elena, diplômée de l’Ecole normale de Pise et entourée d’universitaires, est au premier rang. 

    Elle vient de publier un roman inspiré de ses amours de jeunesse (et notamment d’une scène à Ischia figurant dans Le nouveau nom) qui rencontre un certain succès tout en faisant scandale. Lila, elle, a quitté son mari Stefano et travaille dur dans une usine de saucisses où elle subit le harcèlement des hommes et découvre les débuts de la lutte prolétaire. Pour autant, le lien qui unit les deux jeunes femmes est toujours aussi fusionnel, tiraillé entre amour, haine et jalousie. 

    Chacune prendra part à sa manière aux grands bouleversements qui secouent l’Italie et qui s’inscrivent dans la quête qu’elles mènent depuis l’enfance : échapper à leurs origines sociales et affirmer leur condition de femmes libres.

    L’amie prodigieuse 4 : L’enfant perdue

    Ce quatrième tome débute sur un coup de tonnerre : Lenù abandonne mari et enfants pour vivre son amour d’enfance ! Nino occupe totalement son esprit, au point où elle ne vit plus que pour ces escapades amoureuses. À Naples, Lila a réussi à refaire sa vie. Néanmoins, celle-ci exprime l’étrange désir de se rapprocher de son amie d’enfance. Heureusement, la rencontre tant espérée aura lieu et jouera un rôle essentiel dans cette tétralogie.

    La fin de cette saga se conclut en apothéose, pour le plus grand bonheur des lecteurs !

    Le synopsis officiel

    A la fin de Celle qui fuit et celle qui reste, Lila montait son entreprise d’informatique avec Enzo, et Elena réalisait enfin son rêve : aimer Nino et être aimée de lui, quitte à abandonner son mari et à mettre en danger sa carrière d’écrivain. Car elle s’affirme comme une auteure importante et l’écriture l’occupe de plus en plus, au détriment de l’éducation de ses deux filles, Dede et Elsa. L’histoire d’Elena et de Nino est passionnelle, et bientôt Elena vit au gré de ses escapades pour retrouver son amant. 

    Lors d’une visite à Naples, elle apprend que Lila cherche à la voir à tout prix. Après avoir embrassé soixante ans d’histoire des deux femmes, de Naples et de toute l’Italie, la saga se conclut en apothéose, faisant de cette tétralogie une oeuvre unique dans le panorama littéraire italien et mondial. Plus que jamais, Elena Ferrante nous livre ici un monde complet, riche et bouillonnant, à la façon des grands romanciers du XIXe siècle, un monde qu’on n’oublie pas.

    Les romans indépendants d’Elena Ferrante

    En plus de la saga L’amie prodigieuse, l’écrivaine italienne a publié les ouvrages ci-après :

    1. L’amour harcelant, 1995
    2. Les jours de mon abandon, 2004
    3. Poupée volée, 2009
    4. Cronache del mal d’amore (non-traduit), 2012
    5. La vie mensongère des adultes, 2020
    close

    Hey salut l'addict des livres 👋
    Ravi de vous voir sur le blog !

    Inscrivez-vous pour recevoir des recommandations de livres de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

    Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.