Dans Quel Ordre Lire Bridget Jones de Helen Fielding ?

Helen Fielding, autrice britannique née en 1958 à Morley, est une passionnée de lettres. Elle débute sa carrière dans le journalisme télévisuel où elle réalisera pour la chaine BBC, des reportages en Afrique et de par le monde. Ce sont ces voyages qui lui donneront l’inspiration pour quitter son travail et se lancer dans l’écriture.

Si son premier livre ne sera pas aussi connu que sa série à succès Bridget Jones, il sera pourtant le point d’entrée de sa carrière de femme de lettres.

C’est à la suite de ce premier ouvrage, qu’elle rejoindra le journal « The Independent on Sunday ». Elle y produira là bas les premiers écrits des chroniques de celle qui deviendra son personnage fétiche : Bridget Jones.

La série « Bridget Jones » est, pour l’instant, la seule écrite par Helen Fielding et se compose de 4 livres publiés entre 1996 et 2016.

Ceci dit, il est en général conseillé de lire les séries d’un auteur dans un certain ordre chronologique. Est-ce le cas pour les livres de Briget Jones ? Si oui, dans quel ordre faut-il les lire ?

Toutes les réponses dans cet article !

Ceci étant dit, embarquons à la découverte de miss Bridget Jones.

Sommaire

    Briget Jones : Chronologie et ordre de lecture

    Voici l’ordre de lecture des livres de la série Bridget Jones:

    1. Le Journal de Bridget Jones (1996)
    2. Bridget Jones : L’Âge de raison (1999)
    3. Bridget Jones : Folle de lui (2013)
    4. Bridget Jones Baby : Le Journal (2016)

    Un hors-série, disponible uniquement en anglais a été produit au profit d’une œuvre caritative : Bridget Jones’ guide to life (2001).

    Mais je vous recommande plutôt de les lire dans cet ordre :

    1. Le Journal de Bridget Jones (1996)
    2. Bridget Jones : L’Âge de raison (1999)
    3. Bridget Jones Baby : Le Journal (2016)
    4. Bridget Jones : Folle de lui (2013)

    Cet ordre de lecture vous permettra de garder une cohérence dans l’évolution temporelle du personnage et de ne pas avoir l’impression de sauter un épisode, ce qui sera le cas, si vous lisez dans l’ordre de parution et terminez par le tome 4-.

    Le journal de Bridget Jones : Premier roman de la série

    « Le journal de Briget Jones » est le premier livre de la série.

    Bridget Jones, c’est l’archétype de la femme moderne, normale. Elle a 30 ans, de l’ambition professionnelle, une certaine indépendance financière, quelques kilos en trop et elle recherche l’amour.

    Elle a le béguin pour son boss, mais dans un premier temps, elle n’obtiendra rien de lui. Mais la persévérance et ses tentatives de flirts maladroits aidant, un rendez-vous après l’autre, elle obtiendra un peu de ce qu’elle recherche.

    Quelle ne sera pourtant pas sa surprise quand venant surprendre son bien-aimé chez lui, y trouvera une autre femme nue. Pour la relation exclusive, c’est mal barré.

    Parallèlement à ce malheureux choix, les parents de Bridget –comme tous les parents maladroits de jeunes gens trentenaires et plus-, cherchent à lui arranger un coup. Un ami de la famille récemment divorcé, serait selon eux un parti intéressant.

    Rencontre maladroite, premier rendez-vous manqué, second diner catastrophique, que pourront-ils tous les deux tirer de cette aventure ?

    Vous le saurez en dégustant ce premier tome qui est la parfaite introduction à l’univers d’autodérision et d’humour de miss Bridget Jones.

    Bridget Jones : L’âge de raison

    Disons qu’à présent, l’amour est trouvé. Le charmant monsieur divorcé était donc le bon. Est-ce pour autant que notre héroïne est sur un petit nuage ? Pas le moins du monde.

    Trouver l’amour est un premier pas, le garder est un véritable marathon d’endurance.

    Dans ce second tome, on affronte beaucoup de nos réalités d’adultes. La différence entre nos idéaux et nos réalisations, entre nos ambitions et désirs et ce que l’on réussit à accomplir… Je veux perdre du poids qu’en est-il ? Je veux arrêter de boire ou fumer, est-ce une utopie ?

    Des choses simples aux choses plus ardues, on vit et rit avec Jones des travers de la vie d’adulte.

    Entourés de ses amies célibattantes ou mariées convaincues, nous dégustons, un chapitre après l’autre, une entrainante et édifiante tranche de vie.

    Bridget Jones : Folle de lui

    Dans ce troisième tome, nous atterrissons dans la vie de Bridget Jones, des années plus tard. Dix ans notamment.

    A ce moment, l’amour est involontairement parti. Bridget Jones est désormais veuve et mère de deux enfants en bas âge. Après une longue période de deuil, elle décide de refaire confiance à l’amour.

    Ce faisant, elle tombera dans les bras d’un jeune trentenaire, se constituant de ce fait en cougar épanouie. Elle n’a plus de considération pour ses kilos en trop ou ses éventuels manquements, elle croque la vie à pleine dent.

    Elle explore sa sexualité, son attractivité, son capital sympathie, les réseaux sociaux, la vie.

    Et toujours dans une dynamique d’humour, elle nous permet de regarder la vie avec confiance. La vie ne s’arrête pas avec la mort de l’être aimé ou à l’atteinte d’un certain âge. On peut et on se doit, de vivre comme on le peut et le veut, tant que l’on respire.

    C’est un excellent opus, si vous avez besoin de reprendre du poil de la bête et retrouver le goût de votre propre vie.

    Bridget Jones Baby : Le journal

    « Bridget Jones Baby : le journal » est le dernier livre de la saga Bridget Jones.

    C’est un flashback ou une fenêtre sur une partie de l’histoire qu’elle ne nous avait pas dite.

    On en revient à l’épisode autour de la conception et la naissance de son premier enfant.

    A cette époque, notre coquine d’héroïne croquant l’amour et ses indécisions à pleine dent, constate avec effroi, qu’elle est enceinte.

    Faisant le calcul, elle a sur la table de potentiels papas. Qui de l’un ou de l’autre est le géniteur ? Et qu’est-ce que cela impliquera que ce soit l’un plutôt que l’autre ? Quelles sont les implications amoureusement parlant ? Comment gèrera-t-elle ?

    Nous vivons avec elle, toutes les angoisses de ces moments, toujours dans la bonne humeur.

    Pour savourer cette croustillante et hilarante série, je pense qu’il vaut mieux vieillir avec le personnage, murir avec elle au fil des tomes. C’est pourquoi je conseille de lire dans l’ordre chronologique plutôt que l’ordre de parution et donc lire ce tome en 3ème position plutôt qu’en dernier.

    Les Romans indépendants de Helen Fielding

    Si la plume d’Helen Fielding vous accroche, les autres romans indépendants d’Helen Fielding sont :

    • Cause Caleb (1994)
    • Olivia Joules : ou l’imagination hyperactive (2004)
    close

    Hey salut l'addict des livres 👋
    Ravi de vous voir sur le blog !

    Inscrivez-vous pour recevoir des recommandations de livres de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

    Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.