Liste des livres de Nathacha Appanah (dans l’ordre)

Voici la liste de tous les livres de Nathacha Appanah dans l’ordre de publication :

  1. Les Rochers de Poudre d’or, 2003
  2. Blue Bay Palace, 2004
  3. La Noce d’Anna, 2005
  4. Le Dernier Frère, 2007
  5. En attendant demain, 2015
  6. Tropique de la violence, 2016
  7. Petit Éloge des fantômes, 2016
  8. Une année lumière, 2018
  9. Le Ciel par-dessus le toit, 2019
  10. Rien ne t’appartient, 2021

Faut-il lire les livres de Nathacha Appanah dans l’Ordre ?

Pas besoin ! Nathacha Appanah rédige surtout des livres indépendants. Ainsi, vous pouvez commencer par le titre qui vous inspire le plus…

Pour ceux qui ont du mal à choisir, voici une sélection de ses ouvrages les plus populaires :

La Noce d’Anna (2005)

La Noce d’Anna est le titre du troisième roman de Nathacha Appanah. Publié au cours de l’année 2005, il a remporté le Prix grand public du Salon du livre de Paris.

L’intrigue met en exergue une quadragénaire originaire d’une île de l’océan indien. Sonia, maman d’une jolie jeune femme, essaie de survivre malgré les coups de la vie.

Son existence se déroule presque sans heurts, jusqu’à l’annonce de la noce de sa fille. Anna désire se marier avec Alain, un huissier rencontré six mois plus tôt.

Pourquoi cet empressement soudain ? Curieusement, Sonia ne ressent aucun enthousiasme. Au contraire, la nouvelle déclenche une vague de questionnements. 

Pire, le personnage principal doit affronter son propre passé afin d’exorciser ses démons en se remémorant ses souvenirs d’antan. 

Le papa d’Anna, seul amour de sa vie, resurgit soudain de sa mémoire. Plus tard, la quadragénaire se souvient de la naissance de sa fille, point de départ d’une émotion incomparable.

La Noce d’Anna est une véritable merveille littéraire ! Cet ouvrage explore avec sincérité les contours de l’amour qui lie une mère et sa fille. Pendant la lecture, vous serez saisi par sa douceur inégalable…

Le Dernier Frère (2007)

Le Dernier Frère est le quatrième livre de la journaliste paru chez l’éditeur de l’Olivier. Quelques mois plus tard, il a remporté Prix du roman FNAC 2017.

L’histoire met en scène un homme d’un certain âge. Ce dernier se souvient avec émotion de son enfance vécue sur l’île Maurice. 

Raj est un enfant comme tous les autres : gai, rieur, joueur. Cependant, sa vie subit les soubresauts du malheur…

Durant une de ces tempêtes tropicales que connaît l’île, deux de ses frères périssent. Dès lors, sa vie change radicalement. Étant le seul enfant survivant de cette tragédie, il reçoit encore plus de coups de son père violent.

L’enfance de Raj se déroule donc entre les murs froids du camp de Mapou, un espace clos qui sert à la fois de prison pour les uns et de formation sanitaire pour les autres.

Sa jeune existence bascule lorsqu’il rencontre David, un juif émigré originaire de la République Tchèque. Naturellement, les deux enfants nouent une amitié. C’est ainsi qu’ils décident de tout quitter afin de prendre un nouveau départ.

Mais les choses ne se passent pas comme prévu…

Le Ciel par-dessus le toit (2019)

Le Ciel par-dessus le toit est le 10e roman de Nathacha Appanah. Il a été publié en août 2019 par la maison d’édition Gallimard.

C’est l’histoire d’une petite fille qui chantait de manière extraordinaire. Gentille, douce et obéissante, elle fait la fierté de ses parents.

Mais Eliette déteste sa politesse, sa candeur, son apparence de fille calme. Alors, pour casser son image de petite fille lisse, elle refuse de prester à la fête de l’usine, se déshabille en public et vomit.

Depuis ce jour, la fillette lumineuse n’est plus que l’ombre d’elle-même. Les couleurs disparaissent de sa vie, laissant une grande place au noir, à l’obscurité.

Un jour, Eliette grandit. La jeune femme qui s’appelle désoramis Phénix devient la maman de Paloma et de Loup. Ce dernier, elle le souhaite libre comme l’air… d’où son prénom atypique.

Mais la vie a ses raisons que le désir ignore. À son tour, Phénix fait face aux défis de la parentalité. 

Réussira-t-elle à se libérer des chaînes du passé ? Ses enfants restent-ils attachés à leur génitrice à la fin ? 

Avec ce livre d’une acuité bouleversante, Nathacha Appanah interroge la solidité des liens familiaux ainsi que la transmission intergénérationnelle.

Rien ne t’appartient (2021)

Nathacha Appanah a le don de raconter les histoires ! Son dernier roman prouve une fois de plus la particularité de sa plume.

Rien ne t’appartient confronte le lecteur à la résurgence d’un passé que la protagoniste principale croyait définitivement enfoui dans les limbes. Cependant, il suffit d’une banale rencontre pour que tout s’écroule…

Depuis plusieurs mois déjà, la mystérieuse Tara baigne dans un chagrin incommensurable. La veuve a du mal à faire face au décès de son mari.

Comment oublier celui avec qui l’on a partagé tant d’années ? C’est quasiment impossible et Tara le sait.

Quelques jours plus tard, elle fait une rencontre qui la mène au point de non-retour. Il s’agit d’un jeune garçon d’une dizaine d’années. Est-il réel ou alors résulte-t-il de l’imagination de Tara ? Difficile à dire.

Toutefois, elle recommence à se souvenir. D’un lieu, de plusieurs visages. Les souvenirs affluent encore et encore.

Dans sa jeunesse, Tara a vécu dans un espace empli de misère et de souffrance. Cette vie difficilement supportable connaît son apogée lors d’un drame qui marque définitivement l’adolescente qu’elle fut.

Que s’est-il passé ? Pourquoi Tara porte-t-elle cette lourde culpabilité ? Nathacha Appanah répond à ces questions cruciales dans Rien ne t’appartient.

Tropique de la violence : le meilleur roman de Nathacha Appanah ?

S’il faut choisir le meilleur livre de Nathacha Appanah, Tropique de la violence vient en tête de liste !

Paru à la rentrée littéraire de 2016 chez Gallimard, ce roman a obtenu plusieurs distinctions littéraires, y compris le premier prix Femina des lycéens.

Pour cet ouvrage inédit, la journaliste a mené une enquête d’investigation auprès des mineurs isolés vivant à Mayotte. Majoritairement issus de l’immigration clandestine, ils ne peuvent être expulsés à cause de leur âge.

Nathacha Appanah profite donc de sa résidence sur l’île afin de parcourir les lieux-clés à l’instar du célèbre bidonville de Gaza.

L’écrivaine donne la voix à plusieurs acteurs d’une même histoire : le fils (Moïse), la mère adoptive (Marie), le chef de gang (Bruce), l’éducateur (Stéphane) et le policier (Olivier).

Dès sa naissance, Moïse est frappé par un destin terrible. Abandonné par sa mère à cause de la couleur de ses yeux, il croise le chemin de Marie, qui l’adopte.

Mais durant son adolescence, le fils se rebelle contre cette vie éloignée de ses origines. Cette étape marque le début de sa déchéance sociale.

Tropique de la violence a aussi été adapté au cinéma, au théâtre et en bande dessinée !

Qui est Nathacha Appanah ? 

Nathacha Devi Pathareddy Appanah est une journaliste de formation née le 24 mai 1973 à Mahébourg, un petit village côtier situé au Sud-Est de l’île Maurice.

La jeune femme est issue d’une famille indienne ayant émigré sur l’île. Depuis sa naissance, elle est parfaitement intégrée à l’environnement mauricien.

Après des études fructueuses, Nathacha Appanah apprend le métier de journaliste. Plus tard, elle fait ses premiers pas dans deux médias locaux : Le Mauricien et Week-End Scope. 

En 1998, Devi pose enfin ses valises en France. Sa carrière professionnelle connaît une progression paisible. Plusieurs médias populaires à l’instar de RFI, France Culture et Viva Magazine collaborent avec elle.

Ce n’est qu’en 2003 qu’elle s’essaie à l’écriture. Au cours de cette année, Nathacha Appanah rédige Les Rochers de Poudre d’Or.

Publié chez son éditeur de toujours Gallimard, le livre raconte l’histoire des travailleurs indiens venus sur l’île à la recherche d’un avenir meilleur. L’année suivante, la romancière écrit Blue Bay Palace, son second roman.

Nathacha Appanah a reçu de nombreux prix littéraires.

  • Le Prix RFO du livre et le Prix Rosine-Perrier pour Les Rochers de Poudre d’Or.
  • Le Grand Prix littéraire de l’Océan Indien et du Pacifique pour Blue Bay Palace.
  • Le Prix du roman Fnac, le Prix des lecteurs de L’Express et le Prix Culture et Bibliothèques pour tous pour Le Dernier Frère.
  • Le Prix Mille et une feuilles pour En attendant demain.
  • Le Prix Femina des lycéens, le Prix Patrimoines, le Prix France Télévisions, le  Prix Jean Amila-Meckert, le Prix Anna-de-Noailles de l’Académie française pour Tropique de la violence.
  • Le Prix du roman métis des lecteurs, le Prix du roman métis des lycéens, le Prix littéraire de la Ville de Caen pour Tropique de la violence.
  • Le Prix Paul-Bouteiller de l’Académie des sciences d’outre-mer, le Prix des lycéens Folio pour Tropique de la violence.
  • Le Prix des libraires de Nancy – Le Point pour Rien ne t’appartient.
close

Hey salut 👋
Ravi de vous voir sur le blog

Inscrivez-vous pour recevoir des recommandations de livres de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.